Fiche botanique : le bouillon blanc

[vc_row][vc_column width=”1/1″][vc_row_inner][vc_column_inner width=”2/3″][vc_column_text]Le bouillon blanc est une plante médicinale utilisée depuis très longtemps. Au moyen âge, elle était associée à la magie blanche et ont lui conférait la propriété de chasser les mauvais esprits. On utilisait sa longue hampe florale enduite de graisse pour fabriquer des torches ; c’est d’ailleurs cet usage qui lui donnera son surnom de cierge de Notre-dame. En dehors, de ces dons ésotériques, le bouillon blanc est une plante connue pour ses propriétés pectorales.[/vc_column_text][/vc_column_inner][vc_column_inner align=”Default” column_colour=”#c9ce94″ width=”1/3″][vc_column_text scroll_animation=”fadeInRight” scroll_animation_delay=”0.5″]Famille : scrofulariacée

Nom latin : Verbatum thapsus L.

Nom vernaculaire : Bouillon blanc, molène, cierge de Notre-dame[/vc_column_text][/vc_column_inner][/vc_row_inner][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column align=”center” width=”1/1″][vc_single_image image=”8296″ size=”large” alt=”graine bouillon blanc pour le cultiver dans son jardin médicinal”][/vc_column][/vc_row][vc_row inner_shadow=”shadow”][vc_column width=”1/2″][vc_column_text]

Constituants :

  • trace d’huile essentielle
  • colorant glucosidique
  • matière grasse inosite
  • 3,48% à 11% de sucres
  • 2,50% de mucilage
  • 11,76% d’autres hydrates de carbones dont de la dextrine

[/vc_column_text][/vc_column][vc_column width=”1/2″][vc_column_text]

Effets reconnus :

  • emolliente
  • expectorante
  • adoucissante
  • pectorale
  • antispasmodique
  • détersives

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width=”1/1″][vc_column_text]

Un peu d’histoire :

Le terme bouillon blanc est un très imprécis car il désigne plus une famille de plantes qu’une plante en particulier. Il existe en effet plus d’une dizaine de molène qui ont des propriétés semblables.

L’origine du nom Verbascum Thapsus n’est pas clairement identifié. Thapsus serait lié à une ville grecques où une plante non décrite avait été identifiée. Il semblerait cependant que la molène n’y poussait pas.[/vc_column_text][vc_row_inner][vc_column_inner align=”center” width=”1/1″][vc_column_text]

Description Wikipédia du bouillon blanc Verbascum Thapsus L :

Verbascum thapsus est une plante dicotylédone qui produit une rosette de feuilles dans sa première année de croissance1,2. Les feuilles sont grandes, pouvant atteindre 50 cm de long. La deuxième année, les plantes produisent généralement une seule tige ramifiée atteignant habituellement 1 à 2 m de haut. Dans l’Est de sa répartition en Chine, elle ne dépasse pas 1,5 m de hauteur3. La haute hampe se termine en un épi dense de fleurs qui peuvent occuper jusqu’à la moitié de la longueur de la tige. Toutes les parties de la plante sont couvertes de poils en forme d’étoile. Cette couverture est particulièrement épaisse sur les feuilles, leur donnant un aspect argenté. Le nombre de chromosomes de l’espèce est 2n = 364.

Sur les plantes fleuries, les feuilles sont alternes le long de la tige. Elles sont épaisses et décurrentes, avec de nombreuses variations dans la forme entre les feuilles supérieures et les feuilles inférieures de la tige, allant de oblongues à oblancéolées, et atteignant 50 cm de long et 14 cm de large5. Elles deviennent plus petites en haut de la tige, et moins fortement décurrentes vers le bas. La tige florale est solide, d’un diamètre compris entre 2 et 2,5 cm et, occasionnellement, ramifiée juste au-dessous de l’inflorescence2, généralement à la suite de dommages (cassures…)6. Après la floraison et la libération des graines, la tige et les fruits persistent généralement en hiver après s’être desséchés. Les tiges sèches sont le plus souvent brun foncé, et persistent souvent jusqu’au printemps suivant, voire l’été suivant. La plante produit une racine pivotante peu profonde.

Les fleurs sont pentamères, avec cinq étamines attachées aux pétales, un tube du calice à cinq lobes et une corolle à cinq pétales, jaune vif, mesurant 1,5 à 3 cm de diamètre. Les fleurs sont presque sessiles, avec un pédicelle très courts (2 mm). Les cinq étamines sont de deux types : les trois étamines supérieure sont plus courtes, leurs filets couverts de poils jaunes ou blanchâtres, et ont des anthères plus petites, alors que les deux inférieures ont des filets glabres et des anthères plus grandes7. La plante produit des capsules ovoïdes de petite taille (6 mm) qui s’ouvrent par deux valves ; chaque capsule contient un grand nombre de minuscules graines brunes, chacune mesurant moins d’un millimètre, marquées par des crêtes longitudinales. Il existe une forme à fleurs blanches, V. thapsus f. candicans8. La floraison dure jusqu’à trois mois, du début à la fin de l’été (juin à août dans le nord de l’Europe). La floraison commence en bas de l’épi et progresse de façon irrégulière vers le haut ; chaque fleur s’ouvre pendant une partie d’une journée et seules quelques-unes sont ouvertes en même temps sur la tige.[/vc_column_text][/vc_column_inner][/vc_row_inner][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width=”1/1″][vc_single_image image=”8306″ size=”large” alt=”Bouquet thym commun”][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width=”1/1″][vc_column_text]

Comment utiliser le bouillon blanc :

On utilise soit les racines, les feuilles ou les fleurs du bouillon blanc. On trouve la plus communément en herboristerie les fleurs sous forme séchée mais jamais la racine sous aucune forme pure. Cependant les graines ne sont jamais utilisées car toxiques pour l’humain même si l’origine de cette toxicité avérée n’est pas expliquée à ce jour.

Il conviendra de filtrer soigneusement les préparations pour éviter les irritations que peuvent provoquer ses nombreux poils présents sur l’ensemble de ces parties.

La molène est utilisée sous forme d’infusion ou de décoction. Mais on l’utilise également en teinture, sirop et en macération huileuse.

 

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row overlay_opacity=”0.1″][vc_column align=”center” width=”1/1″][vc_column_text]

Apprenez à utiliser la molène bouillon blanc et cultiver la pour vous soigner

[/vc_column_text][vc_column_text]Réalisez un sirop, un macérat huileux et apprenez bien d’autres choses sur la molène et les plantes médicinales en vous abonnant à Ma Box d’Herboriste.

Le bouillon blanc est présentée dans la box du printemps 2020 disponible en abonnement du 27 Février 2020 au 26 Mai 2020 inclus.[/vc_column_text][vc_btn title=”Je m’abonne” style=”3d” color=”orange” link=”url:https%3A%2F%2Fmaboxdherboriste.fr|||”][/vc_column][/vc_row]

Découvrez nos articles

Vous aimerez aussi

Comment utiliser l'ail des ours
L’ail des ours

Découvrez l’ail des ours, une délicieuse plante sauvage qui vous veut du bien !

la guimauve officinale pour se soigner à la maison
La guimauve

Découvrez la guimauve, une plante sauvage douce et mucilagineuse qui vous veut du bien !

Zoom sur la bétuline
Zoom sur la bétuline

La bétuline est une des molécules actives principales du bouleau. Elle est à l’origine de nombres de ces propriétés, découvrez-les !

Comment cueillir et utiliser le bouleau ?
Le bouleau

Découvrez le bouleau et apprenez à l’utiliser pour les plantes…