Le bouleau

Comment cueillir et utiliser le bouleau ?

Le bouleau est un arbre haut, feuillu et au tronc blanc, lisse et brillant.  L’aspect blanchâtre de son tronc provient de ce que l’on appelle la bétuline. La bétuline est une molécule que le bouleau renferme dans son écorce et dans sa sève, elle est d’ailleurs à l’origine de nombreuses propriétés médicinales du bouleau. Si ce sujet vous intéresse, vous pouvez retrouver notre article « Zoom sur la bétuline ». 

Le bouleau fleurit d’avril à mai, ses feuilles se teintent d’un vert clair au printemps, pour se changer en jaune à l’automne. Ses fleurs sont des « chatons » et ses fruits sont des « samares ». Les propriétés médicinales attribuées au bouleau lui viennent principalement de son écorce et de sa sève, qui renferment la bétuline. 

quelles sont les composants du bouleau ?

Les bienfaits du bouleau en phytothérapie

Quelle que soit son utilisation et son mode de consommation, le bouleau possède de nombreuses vertus. Au quotidien, il vous accompagne à soulager les problèmes cutanés, atténuer les douleurs liées à l’arthrose, éliminer l’excès d’eau présent dans le corps, aseptiser les urines, limiter les infections, cicatriser les plaies superficielles et canaliser les spasmes. Autrement dit, le bouleau est un antiseptique urinaire, un diurétique, un anti-infectieux, un antispasmodique et un cicatrisant. Ces propriétés médicinales peuvent être attribuées à la sève, à l’écorce et aux feuilles de l’arbre. Les chatons (fleurs), récoltés avant que le pollen ne sorte, peuvent être utilisés comme toniques endocriniens et indiqués en cas d’hyperthyroïdie ou de désordre sexuel (frigidité et impuissance par exemple). 

 

Les bienfaits que l’on retient du bouleau :

  • Antiseptique urinaire
  • Diurétique (aide à lutter contre la rétention d’eau)
  • Anti-infectieux
  • Antispasmodique
  • Cicatrisant
  • Tonique endocrinien
  • Aide à maintenir les articulations souples (arthrose)
  • Régulateur de thyroïde (en cas d’hyperthyroïdie)
  • Régulateur d’hormones sexuelles

Comment utiliser le bouleau ?

Différentes parties du bouleau sont intéressantes en phytothérapie : les feuilles, les chatons (fleurs), la sève et l’écorce. Il est important de bien choisir votre mode de consommation d’après les propriétés médicinales que vous visez. Par exemple, qu’il s’agisse d’une cicatrisation cutanée ou d’un programme diurétique, l’utilisation que vous ferez du bouleau sera différente.  

Les modes d'utilisation du bouleau

Qu’il s’agisse d’écorce, de feuilles ou de sève, le bouleau peut être utilisé sous forme de cure. Certaines personnes préconisent le bouleau pour purifier l’organisme des toxines accumulées (durant l’hiver par exemple).  La sève peut alors être à l’origine de cette cure : vous pouvez effectivement boire de la sève de bouleau pour nettoyer votre corps.  Vous pouvez également préparer vos propres recettes de décoction ou de tisanes. Les bourgeons (chatons) et l’écorce sont à favoriser en décoction, tandis que les feuilles sont à privilégier pour comme infusions dépuratives. Il existe également des préparations de bouleau mises sous forme de gélules, de teintures mères et de macérât.

 

Utilisation du bouleau en phytothérapie :

  • Tisanes
  • Décoctions
  • Macérats
  • Gélules
  • Teintures mères
comment résoudre les problèmes d'odeur de pied naturellement ?

Les précautions d'emploi du bouleau

Si vous effectuez vous-même votre récolte, veillez à la faire au bon moment. Pour les feuilles, privilégiez les cueillettes de juin à septembre, lorsqu’elles sont suffisamment gorgées des apports nécessaires à vos recettes. L’écorce, quant à elle, est à recueillir au printemps ou à l’automne. Concernant les chatons (fleurs), vous pouvez les ramasser dès leur apparition, au printemps. 

Il existe également quelques contre-indications que vous devez connaître avant d’utiliser le bouleau. Le bouleau est à éviter en cas d’œdème survenu après une insuffisance rénale ou cardiaque. Les feuilles et les chatons de bouleau sont à éviter en cas de grossesse ou d’allaitement

 

La cueillette du bouleau selon les saisons :

  • Feuilles : de juin à septembre
  • Écorce : au printemps ou à l’automne
  • Chatons (fleurs) : au printemps (dès leur apparition)

 

Les contre-indications du bouleau :

  • En cas d’œdème survenu après une insuffisance rénale ou cardiaque
  • Dans le cadre d’une grossesse ou d’un allaitement

Comment reconnaître le bouleau ?

Le bouleau se démarque avant tout par son tronc blanc, lisse et brillant et son écorce présente des striures (lignes) horizontales. Le bouleau est un arbre pouvant aller de 15 à 20 mètres de haut. Les feuilles du bouleau sont de forme triangulaire et légèrement dentées, certaines de ses branches peuvent pencher vers le bas. De par son feuillage, l’aspect visuel de cet arbre s’apparente à un ovale.  Ses fleurs (appelées « chatons ») poussent à l’arrivée du printemps et sont sans poils. Le bouleau est à ne pas confondre avec le peuplier blanc dont les feuilles semblent faire paraître trois branches (à la façon des feuilles d’érable). 

Le bouleau et la biodiversité

Par le passé, le bouleau était un arbre vénéré. Colonisateur des milieux forestiers, le bouleau permet de fournir les forêts et de participer à la biodiversité et à l’environnement. Le bouleau favorise l’assainissement des sols et permet de fournir un ombrage partiel à la biodiversité en développement. Le bouleau est un arbre qui pousse généralement sur les terres pauvres et de roches siliceuses, ce qui permet de repeupler rapidement les forêts ou les terres endommagées (par des catastrophes naturelles ou humaines, par exemple).

Cet arbre pousse dans les régions tempérées comme dans les régions arctiques, mais sa durée de vie est meilleure lorsqu’il évolue en pays froid (Suède, Finlande, Russie, etc.). Dans ce cas, il peut vivre jusqu’à 100 ans, contre 30 à 40 ans dans les pays tempérés.

Découvrez nos articles

Vous aimerez aussi

Comment utiliser l'ail des ours
L’ail des ours

Découvrez l’ail des ours, une délicieuse plante sauvage qui vous veut du bien !

la guimauve officinale pour se soigner à la maison
La guimauve

Découvrez la guimauve, une plante sauvage douce et mucilagineuse qui vous veut du bien !

Zoom sur la bétuline
Zoom sur la bétuline

La bétuline est une des molécules actives principales du bouleau. Elle est à l’origine de nombres de ces propriétés, découvrez-les !