Le linalol et les alcools terpéniques

summer, lavender, tree

Dans la box de cette saison, vous redécouvrez la lavande et ses nombreuses propriétés. 

Si son utilisation et son efficacité en phytothérapie n’est plus à démontrer, je voudrais aujourd’hui vous parler plus en détail d’une des molécules qui la compose : le linalol. 

Le linalol est une molécule de la famille des alcools terpéniques. Ne paniquez pas si la chimie ne vous passionne pas. L’essentiel n’est pas nécessairement de tout comprendre sur sur la composition des alcools mais de saisir les grandes lignes pour comprendre comment fonctionnent et agissent ces molécules. Cela vous permettra de pouvoir utiliser une plante à la place d’une autre lorsque c’est la molécule recherchée. C’est une notion notamment utile en aromathérapie lorsqu’une recette propose une huile que vous n’avez pas sous la main ! 

Les composants de la lavande

Les plantes présentent des propriétés médicinales en grande partie grâce à leur composant. 

Souvent mal connus aujourd’hui car peu étudiés au profit des molécules synthétiques, il existe cependant certaines grandes familles de molécules bien documentées. 

Parmi les composants de la lavande on va retrouver : de l’huile essentielle, des tanins, des dérivés de coumarine, des flavonoïdes, des triterpènes, des phytostérols. ainsi que des dérivés d’acide rosmarinique.
Il n’est pas nécessaire de connaître cette liste par coeur pour pouvoir utiliser la lavande ni même de connaître la chimie des molécules qui la composent. 

Cependant ce savoir sur la biochimie de la plante peut fournir des informations sur l’utilisation et parfois permettre de comprendre certaines réactions liés au terrain de la personne. 

Le Linalol

Le linalol est un alcool monoterpénique qui se retrouve notamment dans l’huile essentielle de la lavande. Il est également présent dans le bois de rose, la menthe ou encore la bergamote. 

On lui doit en partir le parfum aromatique et floral de ces plantes. 

Faiblement soluble, le linalol sera mieux extrait de la plante dans l’huile par macération qu’en infusion.

Les alcools terpéniques

Un peu de chimie

En étudiant les molécules en chimie organique, on apprend que l’alcool est un composé hydrocarburé, ce qui signifie que l’un des atomes de carbone est relié à un groupement hydroxyle -OH.

On peut ainsi simplifier la formule de l’alcool, en le désignant par R-OH

Le R désigne un radical organique. Ce radical peut être une chaine carbonné, un groupement alkyle mais ne peut pas être un simple atome d’hydrogène H. Pour les alcools terpéniques, le radical est soit un monoterpène, un sesquiterpène, ou un diterpène. 

Les alcools peuvent primaires, secondaire ou tertiaires selon le nombre de radicaux organiques et d’hydrogène relié au carbone portant la fonction hydroxyde. 

Les monoterpénols 

Les alcools monoterpéniques sont des molécules positivantes. Cela signifie qu’ils ont une charge électrique positives.
La caractéristique de ces monoterpénoïdes est d’être toniques et stimulants, généraux et spécifiques
Tout comme les phénols, les alcools monoterpéniques ont une propriété anti-infectieuse puissante à large spectre. Ils sont en effet microbicide à large spectre sur les bactéries, les virus, les champignon et les parasites. 

L’agent pathogène sera d’une part éliminé par une action chimique des molécules. De plus, cette molécule va stimulée l’immunité en activant le système psycho-neuro-endocrino-immunitaire. On parle alors  d’immunomodulation des gamma globulines. 

Ces molécules entrainent également une modification biophysique et bioéléctronique du terrain ce qui le rend impropre à la proliferation des agents infectieux. 

Leur concentration élevée notamment dans les huiles essentielles leur vaut la qualification d’anti-infectieuses globales grâce à leur action synergétique.

Le linalol sera par exemple anesthésiant comme le géraniol tandisque le menthol lui aussi possédant cette capacité sera également hépatostimulant et vasoconstricteur

Ne possédant pas de noyaux benzénique comme les phénol, les alcools monoterpéniques sont mieux tolérés par la peau et les muqueuses. 

monoterpène

Les sesquiterpénols et les diterpénols 

Moins positivant les alcools sesquiterpéniques et diterpéniques  ne détiennent pas le pouvoir anti-infectieux des alcools monoterpéniques (sauf exceptions).
En revanche, leurs propriétés tonifiantes sont particuliers : ils seront de bons décongestionnants veineux et lymphatiques. Certains sont spécifiquement phlébotoniques ou hormon-like (pour les disterpéniques) notamment proche des oestrogènes. 

Liste des alcools terpéniques

MONOTERPÉNOLS

SESQUITERPÉNOLS

DITERPÉNOLS

bornéol

atlantol

sclaréol

citronnellol

cardinadiénol

 

géraniol

carotol

 

isopulégol

cédrol

lavandulol

cubénol

 

linalol

daucol

 

menthadiénol

élémol

 

menthol

eudesmol

 

nardol

fokiénol

 

nérol

globulol

 

pinocarvéol

himachalol

 

pipéritol

nérolidol

 

terpinèn-4-ol

patchoulol

 

terpinéol

santalol

 

thujanol

valérianol

 
 

vétivénol

 
 

viridiflorol

 
 

widdrol

 

Découvrez nos articles

Vous aimerez aussi